Laboratoire de phonétique

Technologies vocales et applications en recherche (synthèse et base de données)

L'essor considérable des techniques informatiques a donné lieu, au cours de la dernière décennie, au développement de nouveaux outils expérimentaux. Grâce à la synthèse de la parole, dorénavant facilement accessible, des hypothèses relatives à l'importance de phénomènes segmentaux ou suprasegmentaux sont évaluées par la technique de l'analyse-resynthèse. (Bien sûr, la synthèse de la parole peut également être exploitée afin de tester les modèles de production articulatoire). Des stimuli naturels sont d'abord analysés, puis resynthétisés après quelques modifications du signal acoustique. Des stimuli comparables sont ainsi disponibles, et l'effet unique du paramètre en question peut être évalué.

Dans la foulée des nouveaux besoins pour un tel synthétiseur en français québécois, nous avons participé au développement d'un système de synthèse à diphones de cette variété. Ce système, conçu principalement par Vincent Arnaud et Johanna-Pascale Roy, s'inscrit dans le projet plus large MBROLA (Version québécoise ici), de l'Université Polytechnique de Mons, qui vise à développer une plate-forme de synthèse multilingue accessible à tous. La base de données de diphones en français québécois est dorénavant diponible sur le site de MBROLA, et sera exploitée afin de déterminer l'importance perceptive de certaines marques prosodiques (contours de fréquence fondamentale, durée, etc.) dans la perception de l'appartenance dialectale du français.


Retour aux axes de recherche

UQAM - Université du Québec à Montréal  ›  Mise à jour : 28 juin 2010